Home

Menu principal
Modèles
911
Panamera

Archive 2008

De nouveaux moteurs sobres pour les voitures de sport Porsche à moteur centralLes nouveaux Boxster et Cayman présentés simultanément à Los Angeles


À l’occasion du Los Angeles Motor Show, la Dr. Ing. h.c. F. Porsche AG, sise à Stuttgart, dévoile la deuxième génération des Boxster et Cayman à moteur central. À la fois puissants et sensiblement plus sobres que leurs devanciers, leurs moteurs Boxer redéveloppés à partir de zéro ont fait l’objet d’une grande attention à l’heure de la relève. La boîte de vitesses automatisée Porsche à double embrayage (PDK*) a également contribué aux avancées en termes de consommation et de performances.

De nouveaux moteurs Boxer plus puissants et plus sobres

La motorisation de base, le 2,9 l, développe 255 CV (188 kW) ou 265 CV (195 kW) selon qu’il est implanté dans le Boxster ou dans le Cayman. Cela représente un gain de 10 et 20 CV par rapport à leur devancier respectif.

Grâce à l’injection directe d’essence, le 3,4 l qui anime les variantes « S » atteint 310 CV (228 kW) - soit plus 15 CV - dans le cas du Boxster et 320 CV (235 kW) - soit plus 25 CV - sous le capot du Cayman.

Situé entre 4,2 kg/CV (Cayman S) et 5,2 kg/CV (Boxster), l’excellent rapport poids/puissance permet de conjuguer dynamique maximale et consommation minimale. « Launch Control » (composant du pack Sport Chrono) enclenché, le Cayman S doté de la boîte PDK abat le 0 à 100 km/h en 4,9 s. Le Boxster S avec la boîte de vitesses manuelle à six rapports de série réalise le même exercice en 5,9 s.

Par ailleurs, la boîte PDK permet pour la première fois aux Boxster et Cayman de rester sous la barre des neuf litres aux cent kilomètres. Le moteur 2,9 l se contente en effet de 8,9 l/100 km (cycle combiné EU4), soit 11% en moins que son prédécesseur secondé par la Tiptronic S. L’économie atteint même 16% (9,2 l/100 km en moyenne) pour les versions de 3,4 l avec PDK comparées à leurs devancières avec Tiptronic S !

*Porsche Doppelkupplungsgetriebe

Un look différencié pour le Roadster et le Coupé

Extérieurement, les nouvelles biplaces se reconnaissent à leurs parties frontale et arrière redessinées. Les nouveaux phares à halogène avec clignoteur intégré rappellent ceux de la Carrera GT. Les feux arrière, neufs eux aussi, sont intégrés avec élégance dans la poupe modifiée. À l’avant, le Roadster et le Coupé se distinguent par la forme des écopes. À l’arrière, on trouve un diffuseur de part et d’autre des échappements du Boxster tandis qu’un déflecteur orne le coffre du Cayman. Logées dans les écopes extérieures, les rampes à DEL horizontales qui font office de feux de position accrochent le regard. Les antibrouillards de série sont quant à eux rectangulaires sur le Boxster et ronds sur le Cayman. Pour la première fois, Porsche propose pour les deux modèles un « pack éclairage » composé de phares Bi-Xenon avec éclairage de virage dynamique et feux de jour à DEL. Ces derniers remplacent les antibrouillards. Dans le cas du Boxster, on a affaire à six DEL juxtaposées tandis que sur le Cayman, quatre DEL sont regroupées dans un projecteur rond.

PDK : changer de vitesse plus rapidement, consommer jusqu’à 16% en moins.

Autre première, les quatre sportives peuvent être équipées de la boîte de vitesses automatisée Porsche à double embrayage (PDK) - qui remplace la Tiptronic S - issue de la compétition automobile. Pour le 0 à 100 km/h, le Roadster et le Coupé avec cette transmission prennent 0,1 s à leurs homologues dotés de la boîte manuelle à six rapports que l’on trouve désormais également sur les versions de base. Avec les packs Sport Chrono proposés en option, ça « déménage » encore plus. Dans le cas des modèles avec PDK, ce pack se double des fonctions « Launch Control », qui permet de signer les meilleures accélérations possibles « départ arrêté », et « stratégie de passage des rapports pour circuit » grâce à laquelle la boîte change de vitesse avec une rapidité maximale. Le « Launch Control » fait gagner encore deux dixièmes de seconde lors du sprint de 0 à 100 km/h. Le progrès lié à la PDK est encore plus impressionnant en termes de consommation, avec une économie qui peut atteindre 16% comparé à la génération précédente. Les Boxster et Cayman avec PDK se contentent, en moyenne, de 8,9 l/100 km (cycle EU4), leurs dérivés « S », de 9,2 l/100 km.

Un châssis dynamique, une capacité de freinage époustouflante

La mise au point revue du châssis est à la base du nouveau progrès enregistré en termes de comportement dynamique et de confort. Par ailleurs, l’effort au volant a été réduit par une modification des courbes caractéristiques de la valve de direction. Grâce à cela, les Boxster et Cayman négocient les virages avec une agilité encore supérieure et avec encore plus de spontanéité. Les roues sont nouvelles. Celles des modèles de base sont plus larges d’un demi-pouce par rapport au modèle qui équipait la génération précédente afin de pouvoir accueillir à l’avant les freins plus généreusement dimensionnés des modèles S.

Les Boxster et Cayman bénéficient de la génération la plus récente du Porsche Stability Management (PSM) qui compte deux nouvelles fonctions, à savoir, le « pré-remplissage du système de freinage » et l’« amplification de l’assistance en cas de freinage d’urgence ». Lorsque le conducteur relâche brusquement l’accélérateur (un comportement caractéristique précédant un freinage d’urgence), le groupe hydraulique du PSM génère une pression limitée au niveau des freins, et ce avant même la sollicitation de la pédale de freins. Il en résulte un léger contact entre les garnitures de frein et les disques, ce qui permet d’améliorer sensiblement la réponse lors du freinage proprement dit. Ceci, à son tour, se traduit par un raccourcissement de la distance de freinage. Lorsque le système reconnaît un freinage d’urgence - caractérisé par le dépassement d’un seuil défini en termes de rapidité d’actionnement de la pédale de frein et de force appliquée à celle-ci -, le groupe hydraulique du PSM génère automatiquement la pression de freinage maximale.

De nouveaux systèmes audio et de communication

De série, les Boxster et Cayman sont équipés de la nouvelle radio-cd CDR-30, dotée d’un écran monochrome de 5 pouces bien lisible, compatible MP3. Le Porsche Communication Management (PCM) optionnel de la dernière génération avec disque dur pour la navigation sert d’unité de commande centrale pour tout ce qui touche à l’info divertissement et à la navigation. Ce PCM est encore plus performant, plus polyvalent et nettement plus simple d’utilisation. Les dimensions de son écran - désormais tactile - ont été portées de 5,8 à 6,5 pouces. Il permet de sélectionner les fonctions par simple effleurement. Le PCM peut être complété par une commande vocale synonyme de davantage de confort encore. En combinaison avec l’interface audio universelle proposée en option, il est désormais aussi possible de gérer des sources audio externes, telles qu’un iPod® ou une clé USB, par l’intermédiaire du PCM. 

Toujours au rang des options, le chauffage des sièges peut se doubler d’une fonction de ventilation. Cela vaut aussi bien pour les sièges de série que pour les sièges Confort garnis, partiellement ou totalement, de cuir.

Les nouveaux modèles seront commercialisés à partir de février 2009. En Belgique, les Boxster et Cayman seront également disponibles avec un moteur de 211 CV (155 kW) fiscalement plus avantageux.

Tarifs

Boxster       2,9 l        255 CV        48.158,00 € TVAC
Boxster S       3,4 l       310 CV       57.959,00 € TVAC

Cayman       2,9 l       265 CV       51.909,00 € TVAC
Cayman S       3,4 l       320 CV       63.767,00 € TVAC

Prix de la boîte PDK       3.146,00 € TVAC

[+] [+]

11/19/2008