Menu
Modèles
Menu
Porsche Lancement dans les temps de la production du Porsche Taycan

Lancement dans les temps de la production du Porsche Taycan

Ouverture de l'usine de Zuffenhausen à Stuttgart
Porsche Inside
Temps de lecture: 5 min
10/8/2019

Stuttgart. Sur le site de Zuffenhausen, après moins de 48 mois de construction, Porsche met en service un nouveau site de production dédié à sa première voiture de sport 100 % électrique. « La nouvelle usine est un engagement vis-à-vis de la tradition de la marque et un signal clair pour l'avenir de Porsche », explique Albrecht Reimold, Directeur Production et Logistique chez Porsche AG. « Le Taycan prend délibérément vie à Zuffenhausen, où le cœur et l'âme de la marque ont leurs origines. »

Le 9 septembre 2019, la fabrication des premiers véhicules pour les clients a démarré, conformément à la planification initiale. Ils prennent vie dans une « usine du futur » flexible, connectée et avec une technologie de production 4.0. C’est un pas de plus vers la « Zero Impact Factory », une production sans impact négatif sur l’environnement. Le Porsche Taycan , doté d'une motorisation sans émission, bénéficie d'une fabrication neutre en CO2 sur le site de Zuffenhausen. Outre l'utilisation d'électricité issue de sources renouvelables et de biogaz pour la génération de chaleur, les nouveaux bâtiments de production sont conçus pour être extrêmement économes en énergie. De plus, les véhicules logistiques sont électriques, la chaleur perdue dans l'atelier de peinture est réutilisée, les toits sont végétalisés : un objectif permanent d’économies d'autres ressources, là où c'est possible.

Le projet de construction comprenait plusieurs grands projets individuels : l'atelier de carrosserie, l'atelier de peinture, une usine de fabrication de moteurs et de composants électriques, l'assemblage des véhicules et le système de convoyage de 900 mètres de long. Au total, 35 000 tonnes d'acier ont été utilisées pour le nouveau site de production, soit l'équivalent de 140 000 carrosseries pour 911 de type 991. La surface au sol des bâtiments créés totalise 170 000 m².

Lancement de la Construction fin 2015

Il s'agit du plus grand projet de construction depuis la création de l'usine de Zuffenhausen. Son coup d'envoi a été donné suite aux retours positifs lors de la présentation du prototype Mission E sur salon, en septembre 2015. Les travaux du nouvel atelier de carrosserie ont été lancé la même année. Il est dédié à la création de carrosseries à la fois légères et très résistantes pour le Taycan et pour la huitième génération actuelle de la 911. En mai 2016, d'anciens bâtiments ont dû céder la place au nouvel atelier de peinture et au bâtiment d'assemblage qui se dresse sur plusieurs étages. « La ville de Stuttgart avait quelques exigences en termes de durabilité », déclare Jürgen King, Directeur de la gestion centralisée de la construction, l'environnement et l'énergie chez Porsche : « Mais Porsche est allé bien au-delà. Par exemple, nous avons récupéré et préparé les matériaux des anciens ateliers démolis sur place et les avons réutilisés pour les nouveaux bâtiments. »

La simple préparation des travaux de construction a nécessité plus de 5 000 mutations d’employés et 21 avant-projets individuels. Par exemple, pour ne pas nuire à l'alimentation en air frais du centre-ville de Stuttgart par le nord, la hauteur des bâtiments est limitée à 38 mètres. L'excavation pour le bâtiment d'assemblage qui s’élève sur plusieurs étages va jusqu'à 25 mètres de profondeur. Au total, 240 000 m3 de terre ont été extraits pour ce seul projet.

Une nouvelle usine dans l'usine

« Nous avons construit une usine dans l'usine, en plein centre-ville, à proximité de nos voisins, sur un espace extrêmement réduit et dans des délais très courts, le tout sans perturber la fabrication de nos voitures de sport qui tournait toujours à plein régime. L’usine est maintenant terminée, dans les délais et sans incident majeur », déclare Albrecht Reimold. « Cela a été rendu possible grâce une planification minutieuse et à une excellente équipe. » 130 entreprises et fournisseurs ont également fait partie de l'équipe. En ce qui concerne la logistique, ce fut un travail de maître que de gérer la coordination de la circulation sur le chantier de construction, sans affecter la fabrication des voitures de sport à deux portes qui se déroulait en parallèle. « Le dialogue intensif avec nos voisins a également été décisif », a déclaré Albrecht Reimold. « Nous les avons informés en permanence et en toute transparence de tout le déroulement du projet. »

Quelques chiffres supplémentaires : 10 000 autorisations de chantier ont été délivrées, 530 conteneurs de chantier et 3 km de clôture de chantier ont été mis en place, 35 km de câbles électriques de chantier ont été posés, notamment pour l’alimentation électrique des 1 000 luminaires linéaires répartis sur les chantiers. Quatre kilomètres de route ont été créés au sein de l’usine.