Menu
Modèles
Menu
Porsche - Actualités

Actualités

Porsche Carrera Cup France, Porsche Carrera Cup France – Le Mans – Courses, Race report
L’ogre Mathieu Jaminet continue de tout gagner

Avec deux pole positions, deux victoires et un meilleur tour, Mathieu Jaminet a dominé le quatrième rendez-vous de la Porsche Carrera Cup France sur le Circuit Bugatti du Mans. Florian Latorre et Thomas Laurent, deuxièmes des deux courses, et Joffrey de Narda – par deux fois troisième – l’accompagnent sur le podium. Christophe Lapierre s’adjuge deux nouvelles victoires chez les « B ».

À l’issue des qualifications organisées le samedi après-midi, les trois premières positions étaient identiques pour les deux courses. Mathieu Jaminet (Martinet by Almeras) devançait, à chaque fois, Vincent Beltoise (Saintéloc) et Florian Latorre (Sébastien Loeb Racing).

Dimanche matin, une très fine averse venait humidifier la piste lors de la mise en grille de la course 1. Si la plupart des pilotes choisissaient de conserver leurs pneus slicks Michelin pour entamer la course derrière la voiture de sécurité, certains optaient pour les gommes pluie, à l’image de Nicolas Misslin (Martinet by Almeras) et Thomas Lacour (IMSA).

Après deux tours de neutralisation, Mathieu Jaminet s’élançait en tête devant Florian Latorre, Joffrey de Narda (Sébastien Loeb Racing), Thomas Laurent (Martinet by Almeras), Vincent Beltoise (Saintéloc) et Julien Andlauer (Saintéloc). Si les premiers kilomètres étaient parcourus sur une piste assez glissante, le revêtement devenait de plus en plus adhérent au fil des tours et obligeait Nicolas Misslin et Thomas Lacour à repasser par les stands pour chausser des pneus slicks.

Candidat au podium, Alexandre Jouannem (Tsunami RT) sortait avant la mi-course, tandis que Thomas Laurent et Vincent Beltoise animaient le peloton pour la quatrième position. Le pilote Saintéloc trouvait l’ouverture lors du dixième passage au Virage Dunlop. Julien Andlauer en profitait pour se rapprocher de Thomas Laurent avant de tenter une attaque manquée. Après un accrochage, Thomas Laurent pouvait reprendre instantanément la piste, mais Julien Andlauer devait abandonner avec une crevaison à l’arrière gauche.

Mathieu Jaminet leader avec une dizaine de secondes d’avance devant Florian Latorre, la troisième marche du podium se jouait entre Joffrey de Narda et Vincent Beltoise. Après un début de course en demi-teinte, Vincent Beltoise se montrait très rapide et harcelait son rival. À plusieurs reprises, les deux Porsche 911 GT3 Cup se retrouvaient de front, mais Joffrey de Narda résistait jusqu’au bout pour ajouter un nouveau podium à sa collection.

L’animation était aussi effective au cœur du championnat B. Christophe Lapierre (Sébastien Loeb Racing) menait la première partie de la course avant d’être passé par Roar Lindland (Sébastien Loeb Racing) après un contact. Le Norvégien se faisait sanctionner a posteriori et devait rendre le trophée du vainqueur à son équipier. Frédéric Ancel (Porsche Lorient Racing) complétait le podium à la huitième place du classement général.

Quatre heures plus tard, malgré une averse un peu plus intense au départ de la course 2, la quasi-totalité des pilotes choisissait de partir en pneus slicks Michelin pour deux tours derrière la voiture de sécurité. Tous sauf un : Alexandre Jouannem. Installé en septième position sur la grille, le pilote Tsunami RT mettait moins d’un tour sous drapeau vert avant d’occuper la tête de la course, devant Vincent Beltoise, Mathieu Jaminet, Thomas Laurent, Joffrey de Narda et Florian Latorre.

Dès le quatrième tour, Vincent Beltoise sortait de la piste. La voiture de sécurité faisait son retour devant le peloton. Alexandre Jouannem voyait son avance réduite à néant et devait effectuer un drive-through pour avoir dépassé durant la neutralisation.

Le pilote Tsunami RT restait pourtant en piste et cumulait les meilleurs tours en course jusqu’au neuvième tour, avec une avance atteignant 9 secondes.

À moins de dix minutes de l’arrivée, Mathieu Jaminet commençait à profiter de l’évolution positive de la météo pour inverser la tendance. Il reprenait le meilleur tour en course et creusait l’écart sur Thomas Laurent, Florian Latorre, Joffrey de Narda et Julien Andlauer.

Dans le Championnat B, Christophe Lapierre augmentait le rythme après un départ prudent. Il prenait tour à tour l’avantage sur Nicolas Misslin et Roar Lindland en évoluant à la sixième place du classement général.

Drapeau noir brandi, Alexandre Jouannem était contraint de s’arrêter à son stand. Mathieu Jaminet récupérait alors la première position devant Thomas Laurent. Juste derrière, Joffrey de Narda trouvait l’ouverture face à Florian Latorre à deux tours de l’arrivée. Julien Andlauer complétait le top 5.

Mathieu Jaminet s’imposait à nouveau, devant Thomas Laurent, premier des Rookies Jeunes Talents, Joffrey de Narda, Florian Latorre et Julien Andlauer. Dans le Championnat B, Christophe Lapierre s’adjugeait un nouveau succès devant Nicolas Misslin et Roar Lindland. Frédéric Ancel et Alexandre Lacour (IMSA) complétaient le top 5 de la catégorie. Reparti en queue de peloton, Vincent Beltoise marquait le point du meilleur tour en course.

Mathieu Jaminet : « Dans l’ensemble, le week-end fut très bon. Seul le point du meilleur tour de la course 2 m’échappe, car il fallait être prudent sur une piste très glissante. J’ai préféré assurer la victoire pour creuser l’écart au championnat. Il va falloir continuer sur cette lancée pour espérer être titré dès Imola. L’équipe a fait un excellent travail. Je suis heureux de m’être imposé par deux fois devant mes partenaires des Centres Porsche et de Pierre Martinet. »

Joffrey de Narda : « Les essais libres se sont bien passés, mais c’était un peu plus dur en qualifications. Je remercie mon équipe qui a très bien travaillé et qui me fait confiance depuis trois saisons. En partant au cinquième rang, on ne pouvait pas espérer mieux que ces podiums. Au championnat, nous marquons des points importants. Si j’avais pu signer avant, je l’aurais fait ! »

Christophe Lapierre : « Le week-end s’est très bien déroulé. En course 1, j’étais en tête, avant que Roar ne me touche. Pour la course 2, c’était difficile avec la pluie. Nous roulions comme sur de la glace. J’ai d’abord suivi le peloton et, dès que les pneus étaient chauds, j’ai pu passer. Ensuite, j’ai géré sans faire de faute. Désormais, je compte cinq victoires depuis le début de la saison. Je suis aussi satisfait de terminer en sixième position du classement scratch lors de ces deux courses. »

Prochaine épreuve sur le circuit d’Imola en Italie les 1er et 2 octobre.



Tous les rapports de course de la saison précédente peuvent être trouvés dans nos archives.