Menu
Modèles
Menu
Porsche - Mon chef-d’œuvre

Mon chef-d’œuvre

Jorge Carnicero a laissé son premier grand amour lui échapper. Pour ne pas nourrir d’éternels regrets, il a fait appel à l’expertise de Porsche Exclusive Manufaktur.

Jorge Carnicero, 68 ans, est éleveur de chevaux. Lorsqu’il raconte comment il a rencontré son « grand amour » en 1971, son visage s’illumine. Puis sa mine soudain s’assombrit : « J’ai commis la plus grosse erreur de ma vie. » Il achète une superbe Porsche 911 S gris métallisé, mais la revend pour s’offrir un modèle plus récent. Il ne se le pardonne pas. « J’ai souvent voulu me lancer à sa recherche », confie Jorge Carnicero. « Cette Porsche, c’est comme un premier amour qu’on laisse filer entre ses doigts. C’est bien plus tard que l’on se rend compte de son erreur. »

« Cette voiture m’a conquis. » Jorge Carnicero

[+]
[+]

Travail d’orfèvre
Montage des baguettes de seuil de porte choisies par Jorge Carnicero à l'atelier Porsche Exclusive Manufaktur.

C’est un autocollant apposé sur la vitre de custode arrière qui le fait tomber sous le charme : « Porsche Markenweltmeister 69, 70, 71 » (Champion du monde des constructeurs). Originaire de Lexington, dans le Kentucky, Jorge Carnicero ne lit pas l’allemand. À l’époque, il ne connaît rien au sport automobile et ne saisit pas la référence au Championnat du monde des voitures de sport. Lorsqu’il réussit à décrypter le mystérieux message, il découvre un univers qu’il n’a plus jamais quitté. « La beauté de la voiture m’a littéralement saisi. Et j’ai été conquis par l’histoire que raconte cet autocollant. » Depuis, il recherche sans relâche cette sensation incomparable qu’il éprouve alors, un mélange de curiosité et d’exaltation. Depuis cette année 1971, Jorge Carnicero a acquis plusieurs Porsche et en a personnalisé certaines avec le concours du département Exclusive Manufaktur. Mais c’est aujourd’hui, près de 50 ans plus tard, qu’il touche enfin son rêve du doigt : concevoir sa Porsche idéale.

Son choix se porte sur une Porsche 911 GT3 Touring. Pendant près d’un an, il œuvre de concert avec les experts du programme de personnalisation Porsche pour façonner sa nouvelle muse. Il se rend une bonne dizaine de fois au siège de Porsche à Atlanta pour y dessiner des plans, les modifier, comparer des couleurs et se renseigner sur les matériaux.
L’accouchement a été difficile. « J’étais un sacré casse-pieds », s’esclaffe Jorge Carnicero. Et puis il est rattrapé par cette sensation qu’il a ressentie en voyant l’autocollant sur la vitre de custode arrière de sa première Porsche. La GT3 Touring arbore également l’emblème de Champion du monde des constructeurs. Jorge Carnicero lui a trouvé un emplacement de choix, en incrustation sur le cuir de la console centrale. « Porsche Markenweltmeister 15, 16, 17 » : les premiers mots d’une grande histoire d’amour commencée en 1971 et qui n’est pas près de s’arrêter.

Pour Jorge Carnicero, c’est dans le détail que se cache le diable. « Les gens me font souvent remarquer que ce n’est qu’une voiture. Pour moi, ils n’ont rien compris. C’est quand on découvre l’histoire qui se cache derrière une œuvre d’art qu’on en saisit toute la beauté », explique Jorge Carnicero, qui a étudié les Beaux-Arts à l’université de Georgetown. « Plus on comprend une œuvre, plus elle devient passionnante. C’est exactement ce qui se passe chez Porsche Exclusive Manufaktur : on est emporté dans un univers dont on ne soupçonnait pas l’existence. »

« J’aime le travail fait à la main. » Jorge Carnicero

[+]

La main à la pâte
Jorge Carnicero visse l'accoudoir central de sa 911 GT3 Touring.

[+]

Porsche Exclusive Manufaktur

Grâce à ses nombreux échanges avec les artisans-designers et les ingénieurs de l’atelier de personnalisation, la voiture n’a plus de secret pour Jorge Carnicero. Sa sportive n’est pas qu’un bel objet, c’est aussi un morceau d’histoire qui s’inscrit dans une longue tradition. Son père, ingénieur en aéronautique, lui a appris à apprécier le génie humain qui s’exprime à travers le travail minutieux des concepteurs et des techniciens. « À une époque de production de masse, cette perspective nous chappe », déplore-t-il. « On a perdu cette émotion, cette connexion. » Sa collaboration avec l’atelier Porsche Exclusive Manufaktur lui a permis de retrouver cette sensation : « J’aime le travail fait à la main. »

Si Jorge Carnicero avait une idée bien précise de la configuration de sa GT3 Touring, pour ce qui est de la couleur, il a demandé conseil à son ami Tom Neel, peintre paysagiste. La GT3 Touring de Jorge Carnicero est inspirée du millionième exemplaire de la 911, sorti des ateliers en 2017 dans une livrée Vert Irlande, dont il a voulu s’approcher au plus près. Pourtant, il n’a pas été immédiatement convaincu par cette teinte. « Je n’ai jamais beaucoup aimé le vert », explique-t-il. « J’ai toujours préféré le bleu, mais il ne faut pas être obtus. Les experts Porsche et Tom Neel ont su me convaincre. » La GT3 de Jorge Carnicero arbore une livrée Vert « British Racing » issue du nuancier personnalisé Porsche Exclusive Manufaktur. Dans l’habitacle, ce coloris est contrasté par un cuir Espresso, des éléments de design en noir et des coutures en Beige Louxor. À voiture exceptionnelle, couleur exceptionnelle : le design historique est sublimé par l’éclat de l’acajou, qui n’est pas proposé de série.

En automne, lorsque Jorge Carnicero contemple pour la première fois sa voiture presque achevée à l’atelier de Zuffenhausen, il craint que la concrétisation de son rêve ne soit pas à la hauteur de son idéal fantasmé. Quelques semaines plus tard, la voiture traverse l’océan par bateau pour arriver à Atlanta. Lorsqu’il pose à nouveau les yeux sur sa belle, maintenant achevée, les mots lui manquent. « Elle est magnifique, elle dépasse mes rêves les plus fous. »

Jorge Carnicero a exposé sa nouvelle GT3 quelque temps au siège de Porsche Cars North America : la voiture fait honneur au travail de Porsche Exclusive Manufaktur. Il aimerait transmettre un jour sa collection Porsche à sa fille et son fils. C’est sa façon à lui de perpétuer une tradition familiale. « L’héritage inclut la GT3 Touring, mon chef-d’œuvre. »

Texte Frieder Pfeiffer
Photos Theo Barth

Porsche Exclusive Manufaktur

Depuis 1978, Porsche répond aux desiderata de ses clients. Le département de personnalisation réalise les commandes sur mesure, les modifications et les transformations par rapport aux modèles de série. Baptisé Porsche Exclusive en 1986, il devient Porsche Exclusive Manufaktur en 2018. Chaque année, ce sont jusqu’à 19 000 modèles de série qui sont préparés à la main selon un catalogue de quelque 700 options. C’est également ici que sont personnalisées les voitures selon les souhaits des clients, comme le modèle réalisé pour Jorge Carnicero. L'expertise de Porsche Exclusive Manufaktur est à la disposition des clients au siège historique de Zuffenhausen, mais aussi sur les sites Porsche de Los Angeles et d'Atlanta.