Menu
Modèles
Menu
Porsche - Tout savoir sur les huiles moteur

Tout savoir sur les huiles moteur

L’huile moteur n’est pas seulement un lubrifiant, et les huiles hautes performances remplissent bien d’autres fonctions afin d’assurer la fiabilité du moteur et de permettre à celui-ci d’exprimer tout son potentiel. C’est pourquoi il est essentiel de ne recourir qu’à une huile moteur optimisée sur mesure pour votre Porsche, et de veiller à son remplacement régulier afin de lui conserver toutes ses propriétés. Pour plus de détails à ce sujet, consultez le manuel technique de votre véhicule ou renseignez-vous auprès du Réseau Officiel Porsche.

Fonctions des huiles moteur

1ère fonction

Former un film lubrifiant résistant entre les pièces mobiles du moteur. La lubrification sert avant tout à limiter les frottements et la température dans l’ensemble du bloc moteur, des cylindres au vilebrequin. Elle protège aussi les organes contre l’usure et prolonge ainsi leur durée de vie. La réduction des frictions abaisse en outre la consommation de carburant.

2ème fonction

Entretenir la propreté du moteur – Les pièces mobiles du moteur atteignant des températures très élevées lors de la combustion, il convient particulièrement de les protéger des impuretés générées par cette combustion ou par les biocarburants comme le biodiesel. C’est là le rôle des additifs contenus dans l’huile moteur : ils évacuent ces impuretés et évitent ainsi les dépôts.

3ème fonction

Neutraliser les acides – Les gaz dégagés par la combustion et les imbrûlés entraînent la création d’acides qui se mélangent à l’huile. Ces acides doivent être neutralisés pour éviter toute corrosion notamment au niveau des paliers.

4ème fonction

Évacuer la chaleur – Par le transfert de chaleur qu’elle opère, l’huile refroidit de nombreuses pièces du moteur inaccessibles au liquide de refroidissement.

Les divers types d’huiles moteur

Une différence dans la composition. Et dans les performances.

On distingue généralement 3 catégories d’huiles moteur, aux propriétés différentes.

Les plus connues et les plus utilisées depuis toujours sont à la base les huiles minérales. Elles sont obtenues à partir du pétrole brut par des processus simples et économiques de distillation et de raffinage.

Des processus chimiques plus sophistiqués permettent de raffiner ces huiles minérales pour en faire des huiles hydrocraquées, de meilleure qualité notamment en ce qui concerne leur durée de vie et leurs propriétés thermiques.

Les huiles synthétiques sont obtenues quant à elles par synthèse chimique. Leur composition peut en conséquence être ciblée afin de présenter les caractéristiques et la qualité souhaitées. Leurs performances maximales les désignent tout particulièrement pour une utilisation sur les moteurs hautes performances tels ceux des Porsche.

Huiles monogrades et huiles multigrades

Huiles monogrades ou multigrades ? Les différentes huiles et leurs propriétés.

Jusque dans les années 1970, les huiles moteur monogrades prévalaient. Chaque huile avait un grade de viscosité bien précis, par lequel elle était d’ailleurs désignée.

Les huiles multigrades les ont désormais remplacées presque partout dans le monde. Leur composition repose sur des huiles de base très fluides, enrichies d’additifs spécifiques (des polymères tels que le polyester ou le polyisobutylène) afin de limiter les variations de viscosité à haute température.

Les avantages des huiles multigrades.

Les faibles variations de viscosité des huiles multigrades les rendent plus efficaces que les huiles monogrades sur de larges plages de températures. Elles lubrifient ainsi mieux le moteur, par temps froids comme par temps chauds. Leur puissant pouvoir lubrifiant, même à froid, limite les sollicitations au démarrage à basse température tout en garantissant une excellente lubrification par temps chaud ou lorsque la température du moteur augmente.

Classes SAE

Le secret des chiffres.

Deux chiffres et une lettre, par exemple 0W-40, permettent de répertorier une huile multigrade parmi les diverses classes mises au point par la Society of Automotive Engineers (SAE). Ces données indiquent la plage de température idéale d’utilisation. Le premier chiffre, avant la lettre W (Winter), représente la viscosité à basse température. Plus il est faible, plus l’huile est fluide même à température peu élevée. L’indice 0W désigne donc une huile particulièrement fluide, utilisable par temps très froid.

Le deuxième chiffre, après le W, représente la viscosité à des températures hautes. Plus il est élevé, plus le film d’huile reste épais. Le chiffre 10 désignerait ainsi une huile très fluide, spécialement conçue pour les régions froides du globe. Dans les régions extrêmement chaudes, on peut en revanche utiliser des huiles de grade 60, qui seraient trop épaisses dans des conditions de température normales. Le grade 40 correspond à une viscosité moyenne qui garantit une lubrification optimale même à température élevée.