HOME

Navigation principale
Modèles
911
Panamera

Actualités

Preview

Porsche Carrera Cup France, Les virtuoses du volant, Preview
Retour dans l'arène !

Après la traditionnelle trêve estivale, les protagonistes de la Porsche Matmut Carrera Cup effectuent leur rentrée en Espagne sur le circuit de Navarra, situé entre Pampelune et Logroño. Ce cinquième meeting 2012, disputé dans le cadre du GT Tour, promet à nouveau de beaux affrontements. Très technique, le tracé ne devrait pas déplaire aux tacticiens. En tête, le duel affiché depuis le début de saison entre l’actuel leader Côme Ledogar (Pro-GT by Almeras) et Jean Karl Vernay (Sébastien Loeb Racing) devrait une nouvelle fois donner lieu à de franches explications. Mais pour les accessits, le suspense reste entier. Gaël Castelli (Castelli Racing Team), qui pointe à la troisième place du championnat, est talonné par Vincent Beltoise (Sébastien Loeb Racing). Les deux hommes se tiennent dans un mouchoir de poche mais ne sont pas à l’abri de l’expérimenté Sylvain Noël (Racing Technology) ou de Sacha Bottemanne (Sébastien Loeb Racing). Chez les Gentlemen Drivers, si Christophe Lapierre (Sébastien Loeb Racing) a creusé l’écart aux commandes du Classement B, Tony Samon (Racing Technology), revenu aux avant-postes dans la Nièvre et Bruno Strazzer (Racing Technology), toujours aussi régulier, sont au coude à coude. Deux courses sont au programme : une épreuve de 40 minutes et un sprint de 20 minutes. De belles passes d’armes en perspective dans l’arène espagnole…

Pénultième étape de la saison, cette halte en terre ibérique pourrait confirmer la hiérarchie établie ou, pourquoi pas, chambouler les positions d’un championnat âprement disputé depuis son coup d’envoi. Sur un circuit qu’ils découvriront au volant de leur Porsche 911 GT3 Cup, les pilotes de la Porsche Matmut Carrera Cup devront rapidement trouver leurs marques. Ce tracé de près de 4 km laisse la place au dépassement, ce qui devrait donner encore un peu plus de piment à la fête…

Malgré les deux succès de Kevin Estre (Nourry Compétition), « pigiste de luxe » à Magny-cours, le duel à couteaux tirés entre Côme Ledogar et Jean Karl Vernay n’a jamais cessé. Avantage dans la Nièvre pour le pilote du Sébastien Loeb Racing qui a décroché une belle victoire à l’issue de la troisième course. Mais au classement général, c’est bien le pensionnaire du Pro-GT by Almeras qui est aux commandes avec 12 points d’avance. Aucun des deux pilotes n’est à l’abri d’un faux pas et d’un score vierge qui pourrait remettre en balance les avantages acquis. Le titre devrait bien se jouer entre ces deux virtuoses du volant, tout comme le Trophée Jeunes Talents Matmut.

La troisième marche de ce podium virtuel est quant à elle très ouverte. Trois points seulement séparent Gaël Castelli et Vincent Beltoise, peu disposés à laisser passer leur chance et s’employant depuis le début de saison à rester au contact des leaders.

Au cinquième rang, le performant Sylvain Noël paye au prix fort des résultats parfois en dent de scie et voit revenir un Romain Monti (Pro GT by Almeras) en pleine phase ascendante, désormais très attaché à jouer la carte de la régularité. Une régularité qui fait défaut à Lonni Martins (Nourry Compétition), pourtant souvent placé aux avant-postes mais qui n’est pas parvenu à concrétiser son niveau de performance. Même constat pour Sacha Bottemanne qui reste toutefois sur un podium.

Chez les Gentlemen Drivers, Christophe Lapierre a pris une sérieuse option sur le titre. Avec une belle avance au classement général, son objectif avoué est désormais d’aller « chatouiller » ses jeunes compatriotes.

Mais sur les deux autres marches du podium, tout reste à faire. Après avoir subi quelques revers de fortune, Tony Samon est revenu en force à Magny-Cours en signant deux victoires et un podium. Faisant un bond au classement en passant de la cinquième à la deuxième position, le Parisien relègue Bruno Strazzer, son équipier, au troisième rang, à six points.

Si Christian Jaquillard (Nourry Compétition) conserve la quatrième place, devant Ange Barde (Ange Barde Racing) Roland Bervillé est revenu aux affaires dans la Nièvre en montant à trois reprises sur le podium. De quoi aborder le sprint final dans une bonne dynamique. Performance et spectacle seront une nouvelle fois au rendez-vous de la plus disputée des disciplines monomarques.



Tous les rapports de course de la saison précédente peuvent être trouvés dans nos archives.