HOME

Navigation principale
Modèles
911
Panamera

Actualités

Race report

Porsche Carrera Cup France, Cette deuxième manche de la Porsche Carrera Cup France dans le Béarn a sacré deux vainqueurs, équipiers au sein du Sébastien Loeb Racing mais qui n’en demeurent pas moins adversaires, Maxime Jousse et Côme Ledogar. Après leurs déconvenues sur la deuxième épreuve du Mans, les deux pilotes reviennent ainsi dans la course au titre. Coup de chapeau également à Gaël Castelli (CRT by A-Style) auteur d’un week-end exemplaire et qui après deux podiums, pointe désormais à la deuxième place du classement général derrière Lonni Martins (Racing Technology) qui en conserve les commandes. Chez les Gentlemen Drivers, Tony Samon (Racing Technology) et Christophe Lapierre (Sébastien Loeb Racing) se partagent les victoires. Le Champion en titre est toujours solidement cramponné à la première position du classement provisoire tandis que l’Ukrainien Oleksander Gaidai (Tsunami RT) opère une belle remontée à seulement 11 points du leader mais désormais sous la menace du très régulier Christian Bottemanne (Sébastien Loeb Racing)., Race report
Maxime Jousse et Côme Ledogar reviennent dans le match !

Au terme des deux séances d’essais qualificatifs, quelque peu retardées par les caprices de la météo, Vincent Beltoise (Racing Technology) et Côme Ledogar (Sébastien Loeb Racing) décrochent une magnifique pole position. Chez les Gentlemen Drivers, Christophe Lapierre (Sébastien Loeb Racing), le Champion en titre, imprime une nouvelle fois le rythme et rafle la mise en s’imposant à deux reprises.

Course 1 – épreuve de nuit (40’) - Jousse, Castelli, Martins : trio gagnant !

Cette première course du meeting se déroule de nuit, en plein coeur de la cité paloise, et pour la première fois depuis deux jours sans une goutte d’eau. Le départ, quelque peu retardé par les violents orages de la journée n’est donné qu’aux environs de 23h00 mais sur piste sèche. Les Porsche 911 GT3 Cup sont prêtes à en découdre et au passage des feux au vert, les chevaux sont lâchés sous l’impulsion du poleman, Vincent Beltoise. Le pensionnaire Racing Technology vire en tête au virage de la gare devant Maxime Jousse et Gaël Castelli qui s’expliquent déjà de façon musclée alors que Sacha Bottemanne part à la faute et reprend la piste en queue de peloton. Alors que Vincent Beltoise met déjà de la distance sur ses poursuivants, coup de théâtre au troisième passage quand la N°7 tire tout droit au pont Oscar et percute le mur de pneus après avoir vraisemblablement glissé sur du liquide de refroidissement perdu par un autre concurrent. C’est l’abandon et une immense déception pour le pilote et son équipe. Mais la position du véhicule nécessite l’entrée en piste du safety-car, rapidement suivi par la présentation du drapeau rouge. Cette procédure signifie un nouveau départ et la mise en grille selon l’ordre de départ au tour précédant l’incident.
On efface tout et on recommence mais cette fois Maxime Jousse est aux commandes devant Gaël Castelli, Côme Ledogar et Lonni Martins. Maxime Jousse parvient à garder le contrôle mais subit toujours le pressing du pilote CRT by A-Style de façon intense. Lonni Martins parvient quant à lui à passer Côme Ledogar alors que Jim Pla se place en embuscade. Au fil des tours, si les deux leaders ne se font aucun cadeau, la bataille pour le gain de la troisième place ne faiblit pas et chacun guette le moindre faux pas de son adversaire. Au coeur de cette offensive, Côme Ledogar en profite pour signer le meilleur tour en course. Mais doubler à Pau relève de l’exploit et les positions demeurent inchangées jusqu’au damier. Maxime Jousse décroche sa première victoire de la saison et dans la discipline devant un tenace Gaël Castelli alors que le leader provisoire du championnat, Lonni Martins, monte sur la troisième marche du podium.
Chez les Gentlemen, Christophe Lapierre mène un temps la danse mais Tony Samon se montre très pressant et parvient à s’installer aux commandes. Une position qu’il ne quittera plus et lui permet de signer sa deuxième victoire de la saison devant le champion en titre. Après le déclassement de Christian Bottemanne, suite au contact avec Paul Loup Chatin (Tsunami RT), l’Ukrainien Oleksander Gaidai monte sur la troisième marche du podium.
Tracé spécifique s’il en est, le circuit de Pau a fait comme de coutume son lot de malheureux… Parmi eux, Romain Monti (Pro GT by Almeras), radiateur explosé, Olivier Lombard (Box), Paul Loup Chatin et Andrea Barlesi (Nourry Compétition), contraints à l’abandon après un contact avec les rails ou avec un autre concurrent…

Course 2 : Sprint (20’) - Deuxième victoire de la saison pour Côme Ledogar !

Après une course spectaculaire de nuit, la deuxième épreuve du meeting est un sprint de 20’. Côme Ledogar, installé en pole position partage la première ligne avec un Gaël Castelli très à l’aise sur ce tracé depuis les premiers essais. La météo est au beau fixe et le soleil a laissé place aux trombes d’eau de la veille.

Le départ est donné « arrêté » et Côme Ledogar réussit à la perfection son envol devant Gaël Castelli, toujours aussi motivé pour aller chercher un premier succès. Maxime Jousse reste au contact tandis que Lonni Martins prend le meilleur sur Vincent Beltoise. Sacha Bottemanne passe alors à l’offensive sur Vincent Beltoise mais la manoeuvre profite au final à Benjamin Lariche (Racing Technology) qui freine alors de façon un peu brutale. Sacha Bottemanne ne peut éviter le contact et endommage irrémédiablement son radiateur. Retour aux stands et abandon… Jim Pla (Nourry Compétition), victime collatérale de cet incident dégringole au classement mais parviendra toutefois à rallier l’arrivée.

Mais le liquide de refroidissement de la Porsche 911 GT3 Cup N° 4 s’est largement répandu sur toute la piste et l’intervention du safety-car est inévitable dès le troisième tour. Peu après le restart, coup de théâtre, Vincent Beltoise tire tout droit au pont Oscar, soit exactement au même endroit que la veille… Coup dur pour l’équipe Racing Technology qui avait travaillé une grosse partie de la nuit et ce matin pour remettre la voiture en état. Le safety-car fait à nouveau son apparition et ne libère les concurrents qu’à une petite minute de la fin de course. Lonni Martins place une nouvelle attaque sur Maxime Jousse alors que Gaël Castelli va raser les rails et laisse passer le pilote du Sébastien Loeb Racing.

Côme Ledogar empoche sa deuxième victoire de la saison devant son équipier, Maxime Jousse, et Gaël Castelli sauve in extremis sa troisième place. Chez les Gentlemen, le poleman, Christophe Lapierre, décroche une belle victoire en s’offrant la sixième place du scratch. Oleksander Gaidai termine deuxième devant Christian Bottemanne.

La prochaine étape de la Porsche Carrera Cup France sera transalpine en participant à une manche commune avec le championnat italien, les 6 et 7 juillet prochains sur le circuit du Mugello.

Réactions

Maxime Jousse (Sébastien Loeb Racing) – Vainqueur Course 1 et 2ème Course 2
« Au niveau performances, nous étions au top et le week-end se termine presque aussi bien qu’il avait commencé. Une victoire et une deuxième place me permettent de marquer des points très importants pour rattraper l’erreur du Mans où le
score fut malheureusement vierge. Aller chercher hier soir, de nuit, la première victoire de l’année me fait très plaisir. Sur le plan comptable, je suis celui qui marque le plus de points ce week-end, c’est une bonne opération. »

Côme Ledogar (Sébastien Loeb Racing) – Poleman et vainqueur Course 2
« Ce week-end fut dans l’ensemble assez bon. Je me suis mis sur un faux rythme lors de la première qualif mais j’ai pu
rectifier le tir dans la seconde en signant la pole. Une quatrième place sur la course de nuit et cet après-midi, malgré les safety-cars, j’ai pu conserver l’avantage de la pole jusqu’à la fin pour signer mon deuxième succès de la saison. L’exercice fut bien plus difficile qu’il n’y paraissait et il a fallu gérer de bout en bout. L’essentiel est de marquer des points et de revenir dans le match au championnat. »

Gaël Castelli (CRT by A-Style) – 2ème Course 1 et 3ème Course 2
« Le bilan est de ce meeting est assez bon même si je perds la deuxième place cet après-midi de façon un peu bête dans le dernier tour mais c’est la course, et je suis déjà très heureux d’avoir pu finir sans gros dégâts. Cette course était assez délicate à négocier et les safety-cars n’ont pas facilité les choses. Je marque des points au championnat, ce qui me permet de rester au contact. »

Tony Samon (Racing Technology) – Vainqueur B Course 1
« Je ne retiendrai que les choses positives… De bonnes qualifs mais au dernier tour en allant chercher la pole, je termine dans les pneus et je ne peux pas faire la deuxième séance. Du coup, je pars dernier dans la deuxième épreuve. La course de nuit était superbe. Je suis parti sur le bon rythme, j’ai réussi à passer Christophe (Lapierre) et je me suis calé aux avantpostes… je me suis régalé. Par contre, aujourd’hui, rien à voir… J’ai roulé avec une crevaison en passant sur les débris sous safety-car et sur le dernier tour, j’ai du m’arrêter dans les stands. Dommage mais quoi qu’il en soit, je garde le sourire ! »



Tous les rapports de course de la saison précédente peuvent être trouvés dans nos archives.