HOME

Navigation principale
Modèles
911
Panamera

Actualités

Preview

Porsche Carrera Cup France, Pour la troisième manche du calendrier 2013, la Porsche Carrera Cup France quittera l’hexagone à destination de la Toscane et du superbe circuit du Mugello. Une excursion transalpine où championnats français et italien feront cause commune sur ce tracé d’un peu plus de 5 km. Les deux plateaux réunis en piste se disputeront la première manche de la Porsche Carrera Cup Italia France - 911 50th Anniversary mais feront aussi l’objet de classements nationaux séparés. Toujours leader du classement général, Lonni Martins (Racing Technology) tentera de conserver l’avantage sur le très régulier Gaël Castelli (CRT by A-Style) mais aussi sur Côme Ledogar et Maxime Jousse, équipiers au sein du Sébastien Loeb Racing, crédités d’une victoire chacun à Pau. Chez les Gentlemen, le trio gagnant, Christophe Lapierre (Sébastien Loeb Racing), Oleksander Gaidai (Tsunami RT) et Christian Bottemanne (Sébastien Loeb Racing) n’est pas à l’abri du retour de Tony Samon (Racing Technology), victorieux à Pau., Preview
Rendez-vous de l’autre côté des Alpes !
Deux Coupes nationales et quatre courses pour un Trophée

Le meeting du Mugello sera le premier de la Porsche Carrera Cup Italia France - 911 50th Anniversary. Ce Trophée, qui verra les concurrents des deux coupes nationales s’affronter sur des épreuves communes, récompensera son vainqueur en l’invitant à disputer la course organisée en 2014 en lever de rideau des 24 Heures du Mans. Le deuxième meeting, les 7 et 8 septembre, se déroulera en France, sur le circuit de Magny-Cours. Une parfaite équité sera observée puisque Porsche Carrera Cup France et Porsche Carrera Cup Italia ont une réglementation technique commune. Les épreuves adopteront le règlement sportif propre au pays d’accueil : le règlement sportif de la Porsche Carrera Cup Italia sera appliqué au Mugello et celui de la Porsche Carrera Cup France à Magny-Cours. Ainsi, en Italie si toutes les voitures participeront bien à la première séance de qualification, seulement 16 d’entre-elles accéderont à la deuxième. Le format des courses sera aussi sensiblement différent puisque deux manches de 28 minutes sont programmées. En marge du Trophée, chaque pays extraira du classement scratch de la course son propre classement national pour l’attribution des points à son championnat.

Lonni Martins aux commandes, Gaël Castelli confirme, Côme Ledogar et Maxime Jousse en embuscade…

En tête du championnat depuis la première manche, Lonni Martins garde le rythme et résiste parfaitement aux assauts de ses adversaires. Son dauphin, Gaël Castelli accuse 11 points de retard mais enchaine avec régularité les courses. Le Grenoblois, spécialiste des championnats monotypes a compris depuis bien longtemps qu’il ne faut pas confondre vitesse et précipitation : « Au Mugello, l’objectif, comme à chaque course, est de marquer des points. Ce ne sera pas simple car je ne connais pas le tracé et nous serons plus nombreux en piste. Mais je tiens absolument à éviter de rentrer sur un score vierge, ce sera ma priorité. Je sais trop bien que la moindre erreur peut se payer cher en fin de saison. Le niveau est très élevé et le moindre point perdu pourrait faire la différence, il n’y a plus de joker et il faut impérativement gérer chaque épreuve. Décrocher une victoire au Mugello me paraît difficile, d’autant plus que les concurrents italiens joueront à domicile et que bon nombre de pilotes français connaissent déjà ce tracé. Idéalement, j’aimerais être toujours dans le Top 3 du général, le 7 juillet au soir… ».
La deuxième course du meeting d’ouverture de la saison au Mans n’avait pas souri aux deux pensionnaires du Sébastien Loeb Racing, Côme Ledogar et Maxime Jousse, qui en s’accrochant y avaient joué leur joker. A Pau, les deux protagonistes sont revenus dans le match en signant chacun une victoire et en marquant de précieux points. En Italie, leur appétit sera décuplé et Côme Ledogar ne compte pas laisser passer l’occasion de remonter au classement général : « Pau fut un bon week-end qui m’a permis de me remettre en selle. Cette deuxième victoire de la saison ne gomme pas Le Mans mais permet au moins de reprendre un peu d’air. Je ne connais absolument pas le circuit du Mugello contrairement à Lonni, Maxime ou Benjamin Lariche et ce sera peut-être un handicap mais je ne souhaite pas me mettre de pression pour cela. Il faudra tout simplement être le meilleur. Les pilotes italiens seront, sans surprise, très performants mais il faudra aussi gérer le trafic. Ce meeting sera la charnière de la saison et en cas d’erreur, tout sera certainement perdu pour le championnat. Je resterai donc concentré sur l’objectif, prendre des points ! ».
Mais Maxime Jousse, Jim Pla (Nourry Compétition) ou Sacha Bottemanne (Sébastien Loeb Racing) n’ont pas dit leur dernier mot. Et même s’il accuse un certain retard en pointant à la 11ème place après ses mésaventures à Pau, Vincent Beltoise (Racing Technology) reste un très solide client à la victoire. Dans l’équipe Pro GT by Almeras, Romain Monti sera exceptionnellement rejoint par Matthieu Vaxivière, jeune pilote talentueux évoluant en Eurocup Formula Renault 2.0. Rien n’est joué d’avance et cette incursion transalpine pourrait réserver de belles surprises.

Gentlemen Drivers… dans un mouchoir

Du côté des Gentlemen, la bataille devrait aussi faire rage. Installé aux commandes, Christophe Lapierre voit revenir dans son sillage de solides adversaires et les écarts se réduisent au fil des courses. Oleksander Gaidai, Christian Bottemanne (Sébastien Loeb Racing), Tony Samon et Eric Trouillet (Graff) se tiennent en seulement 10 points. Tony Samon, qui a signé sa deuxième victoire de la saison à Pau, demeure serein et se réjouit à l’avance de cette course de l’autre côté des Alpes : « Le championnat est loin d’être terminé, rien n’est joué. Je vais m’employer à faire une belle course, comme à Pau, et surtout m’amuser. Ce sera sympa d’être avec d’autres concurrents. Les Italiens connaissent ce tracé par coeur et moi je n’y ai jamais mis les pieds. Mais ce n’est pas grave, à Magny Cours, nous serrons sur nos terres et ce sera la situation inverse. Le plus important est de prendre encore beaucoup de plaisir au volant et d’apprécier l’ambiance. »
A noter le retour dans la compétition de Bruno Strazzer (Rms), brillant animateur de la saison 2012. La famille Glorieux (Speed Lover), Jean et Erik, père et fils, compte bien aussi tirer son épingle du jeu sur ce meeting pas tout à fait comme les autres.

Les rendez-vous du week-end

Essais qualificatifs : samedi 6 juillet
17h05-17h50 Essais Qualificatifs 1 (Tous les pilotes)
17h55 – 18h10 Essais Qualificatifs 2 (Les 16 meilleurs temps de la première séance)

Courses : dimanche 7 juillet
9h50 : Course 1 (28’ + 1 tour)
15h40 : Course 2 (28’ + 1 tour)

Pour suivre la course en streaming live, rendez-vous sur : http://www.carreracupitalia.it/media.php

Rendez-vous sur Facebook pour retrouver photos et vidéos : https://www.facebook.com/PorscheCarreraCupFrance



Tous les rapports de course de la saison précédente peuvent être trouvés dans nos archives.