HOME

Navigation principale
Modèles
911
Panamera
Porsche Carrera Cup France
Porsche Carrera Cup France
Porsche Carrera Cup France
Porsche Carrera Cup France
Porsche Carrera Cup France
Porsche Carrera Cup France
Porsche Carrera Cup France
Porsche Carrera Cup France

Porsche Carrera Cup France

La Porsche Carrera Cup fidèle à ses valeurs

Coupe monomarque de référence, la Porsche Carrera Cup est une nouvelle fois placée sous le signe de la performance et de la passion. Avec quatre vainqueurs différents, l’édition 2013 a été particulièrement disputée. La saison 2014 promet d’être aussi captivante avec des pilotes confirmés et des rookies bien décidés à bouleverser la hiérarchie. La Porsche Carrera Cup, ce sont également les Gentlemen Drivers, dont le classement « B » symbolise les valeurs du championnat : la quête du meilleur résultat alliée au plaisir d’être au volant de la nouvelle Porsche 911 GT3 Cup.

Un calendrier attractif

Les concurrents de la Porsche Carrera Cup France bénéficieront à nouveau d’un calendrier varié pour cette nouvelle saison.
Les pilotes et les teams se donneront rendez-vous sur six meetings, ainsi que sur une course hors championnat.
En début de saison les 26 Porsche 911 GT3 Cup s’affronteront au Mans puis à Lédenon. Les teams se rendront ensuite sur le célèbre circuit Italien d’Imola avant de prendre part à la course hors championnat d’ouverture des 24 Heures du Mans. La seconde partie de saison débutera en septembre à Magny-Cours, puis Nogaro et la grande finale se déroulera au circuit Paul Ricard.

La Porsche 911 GT3 Cup type 991

Les pilotes s’affronteront au volant de la nouvelle Porsche 911 GT3 Cup. Toujours aussi performante et dotée d’une boîte robotisée, elle est la plus efficace des Cup avec un poids optimisé et une aéro encore plus racée qui conserve les lignes mythiques de la 911. La Porsche 911 GT3 Cup, c’est également la monture idéale pour les pilotes qui, à matériel égal, ont l’occasion de se révéler et d’acquérir une expérience déterminante avant un éventuel passage en GT.

La promotion des Jeunes Talents

Porsche confirme sa volonté de détecter des jeunes pilotes. Tout d’abord via le Porsche Carrera Cup France Scholarship Programme, qui permet à la jeunesse de se révéler. Ensuite tout au long de la saison les jeunes pilotes sont mis à l’honneur au sein du classement « Jeunes Talents ». Le vainqueur bénéficie d’une prime qui l’aidera à passer à l’échelon supérieur. Ensuite, à travers le Porsche Motorsport International Cup Scholarship Program, un pilote de la Porsche Carrera Cup a l’opportunité de participer à une sélection en compagnie des autres pilotes des Carrera Cup internationales. Le lauréat remporte une bourse pour courir l’année suivante en Porsche Mobil 1 Supercup, Jean-Karl Vernay en est un exemple (Champion 2012).

Un parrain expérimenté

Vainqueur de la Porsche Carrera Cup 2007, Patrick Pilet est ensuite devenu Pilote Officiel Porsche en 2008. Depuis, il s’illustre dans les différents championnats internationaux, étant devenu une des références du GT. Comme en 2013, Patrick Pilet sera le parrain de la promotion 2014. De par son expérience, le tout récent vainqueur GT des 24 Heures de Daytona délivrera ses précieux conseils aux « Jeunes Talents » et suivra de près la série monotype la plus compétitive.

Tout le monde a sa chance

La Porsche Carrera Cup, c’est un savant mélange de jeunes pilotes en devenir, de pilotes confirmés et de gentlemen drivers. Chacun peut briller à travers les différents classements : classement général « A », classement gentlemen drivers « B » et classement Teams. Mais ce n’est pas tout : le classement « Jeunes Talents » vient également récompenser le meilleur « rookie » de moins de 26 ans.

La filière GT

Anthony Beltoise, Patrick Pilet, Fred Makowiecki, Kevin Estre ou Jean Karl Vernay… Les derniers champions de la Porsche Carrera Cup sont désormais des habitués des podiums nationaux et internationaux : Championnat de France GT, séries Le Mans, Championnat du Monde d’Endurance, Porsche Mobil 1 Super Cup etc. Cette filière GT n’est pas seulement valable pour les pilotes « A ». Elle l’est aussi pour les pilotes « B », tels que Raymond Narac, vainqueur de catégorie aux 24 Heures du Mans, Laurent Pasquali Champion de France GT en date.