HOME

Navigation principale
Modèles
911
Panamera

Archive 2007

Des faits exceptionnels « boostent » les résultats de PorscheRésultats semestriels provisoires : un mix produits plus favorable au sein de la gamme de voitures de sport

Stuttgart. La société Dr. Ing. h.c. F. Porsche AG, Stuttgart, continue sa progression. Au cours du premier semestre (1er août 2006 au 31 janvier 2007) de l’exercice 2006-2007 en cours, le constructeur de voitures de sport haut de gamme a atteint, selon des chiffres provisoires, un résultat avant impôts de 1 450 millions d’euros contre 277,8 millions d’euros au cours de l’exercice précédent. Le résultat après impôts s’élève, quant à lui, à 1 050 millions d’euros (exercice précédent : 169,8). Ces chiffres ont été communiqués vendredi 26 janvier par le Président du directoire de Porsche AG, Dr. Wendelin Wiedeking, à l’occasion de l’Assemblée générale de l’entreprise qui s’est tenue au « Porsche-Arena », à Stuttgart.

Cette augmentation des résultats s’explique non seulement par un mix produit plus favorable au sein de la gamme, mais également par certains facteurs particuliers liés à la prise de participation de Porsche dans la société Volkswagen et qui ont, une fois encore, favorisé une progression extraordinaire du résultat. Les revenus engendrés par les opérations de garantie de cours liées à la participation dans VW se chiffrent par exemple à plusieurs centaines de millions. Autre effet, la réévaluation de la participation dans Volkswagen, qui s’élève désormais à 27,4 %, apporte une contribution de 520 millions d’euros. Cette mesure était devenue indispensable afin de prendre en compte l’augmentation significative de la valeur de l’entreprise suite à la progression du cours de l’action VW. Toutefois, cette hausse du titre constitue un fait exceptionnel et non récurrent. Le calcul du bénéfice tient également compte des facteurs négatifs agissant sur les résultats tels que les coûts de développement du coupé sport quatre portes Panamera qui se chiffrent en centaines de millions d’euros. Par ailleurs, seuls les résultats du troisième trimestre 2006 ont pu être consolidés par VW étant donné que les chiffres du dernier trimestre ne sont pas encore connus. Ces données influenceront cependant les résultats de Porsche pour l’ensemble de l’exercice 2006-2007.

La période considérée a été marquée pour Porsche par un renouvellement de la gamme Cayenne. Au cours du premier semestre de l’exercice – après la cession de la société CTS, le chiffre d’affaires a enregistré un léger recul de 2,9 % à 3,02 milliards d’euros tandis que les ventes ont diminué de 5,9 %, atteignant ainsi 39 750 unités, dont 10 225 Cayenne, soit une baisse de 39,8 % pour ce modèle. La production de la première génération du Cayenne a été arrêtée au mois de novembre et le nouveau modèle sera commercialisé à partir du 24 février en Europe et en Asie puis dès le 3 mars sur le continent américain. Au cours des mois de janvier et de février, le nombre de Porsche immatriculées dans le monde entier va ainsi reculer, étant donné qu’aucun Cayenne ne sera livré durant cette période. En revanche, les gammes de voitures de sport ont généré un impact positif sur les ventes. La 911 s’est en effet vendue à 17 340 exemplaires, soit une hausse de 15,7 %. Le Boxster et le Cayman ont, quant à eux, progressé de 21,5 % avec 12 170 unités vendues.

L’étude de la répartition des ventes par région fait ressortir les difficultés rencontrées aujourd’hui sur le marché américain. En Amérique du Nord, les ventes ont chuté de 19,2 % avec 14 570 véhicules vendus, tandis que Porsche a progressé de près de 0,9 % en Allemagne avec 5 540 unités mais également de 5,0 % dans le reste du monde avec 19 640 unités.

Concernant l’ensemble de l’exercice 2006-2007, Porsche se montre plus optimiste. L’entreprise souhaite maintenir ses ventes au niveau très élevé atteint lors de l’exercice précédent. Les marchés en pleine croissance d’Europe de l’Est et d’Asie devraient y contribuer largement. En Russie, par exemple, le réseau de distribution regroupe désormais 16 concessionnaires alors qu’il n’en comptait que dix lors de l’exercice précédent. Porsche connaît une expansion encore plus forte en Chine, où le nombre de concessions est passé de douze à vingt. Cette année, le constructeur allemand pense ainsi pouvoir doubler ses ventes en Chine par rapport à l’exercice précédent au cours duquel environ 1 920 véhicules ont été vendus. Sur ces marchés, la vitesse de développement de la marque est toutefois ralentie par le nombre de vendeurs et de techniciens qualifiés qu’il faut recruter puis former en fonction des besoins.

L’exercice en cours est marqué par le maintien du rythme de croissance des deux modèles de voitures de sport. La 911 totalise à elle seule 36 000 unités vendues, dont environ 6 000 exemplaires de la version Turbo. Le détail des ventes au sein de la gamme de produits Porsche révèle une nette préférence du marché pour les modèles les plus haut de gamme. Le nouveau Cayenne devrait, quant à lui, donner une impulsion positive à la marque, mais pas avant l’exercice 2007-2008, soit après une année complète de commercialisation. Nonobstant les aléas possibles concernant VW et le cours de son action, la société Porsche se montre confiante pour l’exercice en cours et pense pouvoir dépasser le bénéfice de 2,1 milliards d’euros réalisé lors de l’exercice précédent.

1/30/2007