HOME

Navigation principale
Modèles
911
Panamera

Archive 2006

Prolongation du Contrat du Dr Wiedeking, Président du Directoire de Porsche Forte hausse du bénéfice groupe – progression des dividendes de 80 % – capital autorisé

Stuttgart. Le bénéfice du groupe avant impôts pour l’exercice 2005/2006 (clos au 31 juillet), approuvé par le Conseil de surveillance de la société Dr. Ing. h.c. F. Porsche AG à Stuttgart le 15 novembre 2006, s’élève à 2,110 milliards d’euros (contre 1,238 milliard lors de l’exercice précédent). Porsche a ainsi enregistré un nouveau bénéfice record et maintient donc son rythme de croissance. Par ailleurs, il est à noter que le bénéfice généré par la vente de véhicules a enregistré une progression plus forte que le chiffre d’affaires lié à cette même activité, ce qui s’explique principalement par un mix produit plus favorable au sein de la gamme.

Ce bond extraordinaire du bénéfice résulte toutefois de faits exceptionnels et de facteurs particuliers, parmi lesquels la vente de l’entreprise CTS Fahrzeug-Dachsysteme GmbH de Bietigheim-Bissingen (représentant un gain de 80,7 millions d’euros), les bénéfices liés à la prise de participation au sein de la société Volkswagen AG, Wolfsburg qui représentent une contribution de 203 millions d’euros ainsi que les revenus engendrés par les opérations de garantie de cours liées à la participation dans VW et qui à eux seuls se chiffrent en centaines de millions.

Quant au bénéfice annuel du groupe (résultat après impôts), il est passé de 0,779 milliard d’euros lors de l’exercice précédent à 1,393 milliard d’euros au terme de l’exercice 2005/2006. Le résultat par action ordinaire s’élève à 78,10 euros (contre 44,68 euros pour l’exercice précédent) tandis que le résultat par action prioritaire, qui s’établissait à 44,74 euros l’année dernière, atteint désormais 78,22 euros.

Comme pour le groupe, le bénéfice avant impôts de Porsche AG pour l’exercice 2005/2006 progresse. Il atteint 1,668 milliard d’euros (contre 0,872 milliard d’euros pour l’exercice précédent). Le bénéfice annuel après impôts de la société a également progressé en passant de 0,528 à 1,254 milliard d’euros. Les actionnaires tireront également profit de cette progression. Il sera en effet proposé lors de l’Assemblée générale des actionnaires, qui se tiendra le 26 janvier 2007 dans la nouvelle « Porsche-Arena », d’augmenter le dividende par action à 5,94 euros (contre 4,94 euros l’année précédente) pour les actionnaires ordinaires et à six euros (au lieu de cinq euros) pour les actionnaires privilégiés. Il sera également proposé de distribuer un bonus de trois euros par action ordinaire et prioritaire afin de tenir compte des revenus exceptionnels très élevés de la société. Le total des dividendes devrait donc s’élever à environ 157 millions d’euros (87 millions d’euros pour l’exercice précédent), et ainsi enregistrer une augmentation de 80 %.

En outre, l’Assemblée générale des actionnaires proposera également de constituer un capital autorisé de 22,75 millions d’euros, ce qui représente un total de 8,75 millions d'actions ordinaires et prioritaires. Le directoire aurait alors la possibilité d’augmenter le capital social de la société d’un montant total maximum de 22,75 millions d’euros par l’émission de nouvelles actions en une ou plusieurs fois au cours des cinq prochaines années. Le capital autorisé est un outil courant qui apparaît dans les statuts de la plupart des entreprises cotées en bourse. Avec celui-ci, Porsche se dégage une marge de manœuvre supplémentaire lui permettant de lever davantage de capitaux propres à tout moment et de manière flexible ainsi que d’utiliser ses actions comme monnaie d’échange lors de l’acquisition d’entreprises.

Le directoire est alors habilité à exclure le droit préférentiel de souscription des actionnaires avec l’accord du Conseil de surveillance, dans la mesure où de nouvelles actions ordinaires libellées au porteur sont émises afin de servir d’apport lors de l’achat d’entreprises. Aucune transaction concrète pour laquelle la constitution du capital autorisé pourrait servir n'est à l'ordre du jour pour le moment.

Le Conseil de surveillance a également décidé – en l’absence des trois membres du Conseil de surveillance de Volkswagen, Dr. Ferdinand Piëch, Dr. Wendelin Wiedeking et Holger P. Härter – d’habiliter le directoire à augmenter la participation de Porsche dans la société Volkswagen AG à 29,9 % maximum. Le directoire et le Conseil de surveillance de Porsche présument en effet que la « loi Volkswagen » sera annulée. L’audience publique concernant cette question aura lieu le 12 décembre 2006 à la Cour de justice européenne de Luxembourg. S’élevant actuellement à 27,4 %, la participation de Porsche dans la société Volkswagen a dépassé le seuil de 25 % au-delà duquel la procédure de notification est obligatoire.

Lors de sa séance du 15 novembre, le Conseil de surveillance a par ailleurs abordé la question du départ de son Président, le Professeur Dr. Helmut Sihler (76 ans) et de l’un de ses membres, Dr. h.c. Walther Zügel (73 ans). La nomination du Professeur Dr. Ulrich Lehner (60 ans), Président du comité de direction de Henkel KGaA, Düsseldorf, et de Hans-Peter Porsche (63 ans), associé de Porsche AG et de Porsche Holding, Salzburg, en tant que successeurs des deux membres du Conseil de surveillance sera soumise à un vote de l’Assemblée générale des actionnaires. Ex-Président du comité de direction de Henkel KGaA et Président du Conseil de surveillance de Porsche AG depuis 1993, Helmut Sihler mettra un terme à son mandat à l’issue de l’Assemblée générale des actionnaires du 26 janvier 2007, tout comme Walther Zügel. Les familles associées et le Conseil de surveillance expriment tous leurs remerciements aux deux membres sortants du Conseil pour les services qu'ils ont rendus à l'entreprise.

En outre, la commission de contrôle a prolongé le contrat du Président du directoire, le Dr. Wendelin Wiedeking (54 ans), pour cinq années supplémentaires. Il va ainsi entamer son quatrième mandat de cinq ans à cette fonction. Le Professeur Dr. Helmut Sihler a déclaré : « Monsieur Wiedeking représente la continuité et la garantie d’une réussite durable pour Porsche AG. Au cours des 15 dernières années, il a su sortir l’entreprise de la crise et la conduire vers une situation extrêmement pérenne et a ainsi posé les jalons d’un développement prospère et continu. Son nom étant synonyme de solidité et de croissance, le Dr. Wiedeking devrait poursuivre sur cette voie comme en conviennent, à l’unanimité, tous les membres du Conseil de surveillance. »

11/16/2006