HOME

Navigation principale
Modèles
911
Panamera
Porsche France

Porsche France

Dernières informations par la presse

La première création Porsche du monde – Le retour de la « P1 »

Stuttgart.
Depuis la sortie en 1948 de la toute première sportive signée Porsche, la 356, la société Porsche AG fait figure de leader mondial de la construction de voitures de sport. L’histoire de l’entreprise remonte pourtant bien plus loin dans le temps : c’est en effet en 1898 que Ferdinand Porsche a présenté, avec son « électromobile Egger-Lohner Modèle C.2 Phaeton » (surnommée la « P1 »), la toute première création Porsche du monde. 116 ans plus tard, le véhicule d’origine non restauré a été retrouvé. Il s’apprête à rejoindre le Musée Porsche, où sa valeur technique et historique en fera l’une des principales attractions.

Cinq ans après avoir ouvert ses portes en janvier 2009, le Musée Porsche enrichit sa collection et réorganise son exposition permanente pour accueillir ce nouveau véhicule. La scénographie des espaces consacrés à l’histoire des produits et du sport automobile a été remaniée et la « P1 » constitue désormais la pièce maîtresse chargée d’introduire les visiteurs dans la première partie de l’exposition, le « Prologue ». Par son concept innovant, la « P1 » fait le lien entre le passé et les développements les plus récents de la marque, à l’instar de la Porsche 918 Spyder. Véritable pionnière technologique, la 918 Spyder s’inscrit en effet parfaitement dans la tradition initiée voilà 116 ans par la « P1 ».

Le 26 juin 1898, la « P1 » sillonne pour la première fois les rues de Vienne. Conçue et fabriquée par Ferdinand Porsche, c’est l’une des premières automobiles à avoir été immatriculées en Autriche. Ferdinand Porsche a gravé l’abréviation « P1 » (pour Porsche Numéro 1) sur tous les composants importants du véhicule, ce qui vaut à la voiture son appellation officieuse de « P1 ». La profusion d’idées mises en œuvre sur ce modèle étonne encore aujourd’hui. Son moteur électrique très compact et pesant à peine 130 kg développe 3 ch.

[+]
[+]

Cette puissance peut même être portée à 5 ch pour une courte durée en mode surcharge, ce qui permet à la « P1 » d’atteindre des pointes de 35 km/h. La vitesse peut en outre être sélectionnée en douze paliers à l’aide d’un « combinateur ». L’autonomie du véhicule atteint déjà 80 km, une véritable prouesse pour l’époque. Autre innovation : une carrosserie Lohner interchangeable qui permet d’utiliser la voiture en été comme en hiver.

La première mise à l’épreuve de la « P1 » a lieu en septembre 1899 lors du salon automobile international de Berlin. À cette époque déjà, la concurrence entre les systèmes de motorisation fait rage. Pour tester les performances des véhicules, une grande course de voitures électriques est organisée le 28 septembre sur une distance de 40 km. Le parcours, jalonné de plusieurs côtes, exige de grandes compétences de la part des concurrents. Avec trois passagers à bord, Ferdinand Porsche et sa « P1 » franchissent premiers la ligne d’arrivée avec 18 minutes d’avance sur leur plus proche rival. Plus de la moitié des participants sont cependant contraints d’abandonner pour des problèmes techniques. Ferdinand Porsche remporte également l’épreuve du rendement, sa « P1 » ayant affiché la plus faible consommation d’énergie en trafic urbain.

Vendredi 31 janvier 2014, Wolfgang Porsche, Président du Conseil de surveillance de la société Porsche AG, Stuttgart, et Matthias Müller, Président du Directoire de Porsche AG, dévoileront la « P1 » devant un parterre d’invités. Le week-end suivant, les 1er et 2 février, la « P1 » pourra être admirée gratuitement dans le cadre des festivités organisées pour célébrer le cinquième anniversaire du Musée Porsche.

Le musée est ouvert du mardi au dimanche de 9 h à 18 h. Pour plus d’informations, consultez le site Internet du musée : www.porsche.de/museum. Des visuels de la « P1 » sont également disponibles sur notre base presse à l’adresse suivante : https://presse.porsche.de

1/30/2014