HOME

Navigation principale
Modèles
911
Panamera
Porsche France

Porsche France

Dernières informations par la presse

50 ans de la Porsche 911La célèbre sportive fête son jubilé


Stuttgart. Depuis cinquante ans, la 911 est au cœur de la marque Porsche. Peu de voitures peuvent se prévaloir d’une tradition aussi longue et d’une telle continuité. Depuis sa présentation sous le nom de Type 901 à l’occasion du Salon de l’automobile de Francfort (IAA) de septembre 1963, elle fascine les amateurs d’automobiles du monde entier et fait figure aujourd’hui de modèle de référence pour toutes les sportives. La 911 est aussi une référence pour tous les autres modèles de la marque. Du Cayenne à la Panamera, chaque modèle Porsche s’inspire de la philosophie de la 911 et s’affirme comme la voiture la plus sportive de son segment de marché.

[+]
[+]

Produite à plus de 820 000 exemplaires, la Porsche 911 est la voiture sportive la plus vendue au monde. Pour chacune des sept générations de ce modèle, les ingénieurs Porsche de Zuffenhausen et de Weissach ont réussi à réinventer la 911, témoignant ainsi de la force d’innovation de la marque. Aucune autre voiture ne réussit à marier avec autant de bonheur ce que tout semble opposer : sportivité et confort d’utilisation au quotidien, tradition et innovation, exclusivité et popularité ou encore design et fonctionnalité. Rien d’étonnant donc à ce que chaque génération ait réussi à écrire sa propre page d’histoire. C’est Ferry Porsche qui a trouvé les mots justes pour décrire les atouts de la 911 : « La 911 est la seule voiture avec laquelle on peut participer à un safari africain, courir les 24 Heures du Mans, se rendre au théâtre ou encore parcourir les rues de New York. »

[+]
[+]

La Porsche 911 s’est toujours distinguée non seulement par sa silhouette à la fois classique et unique en son genre, mais aussi par ses technologies innovantes. De nombreuses idées mises en œuvre pour la première fois pour la Porsche 911 sont issues des circuits. La 911 a toujours obéi avant tout au principe de la recherche de la puissance et la compétition est son premier laboratoire d’essai. Depuis toujours, elle est dans son élément sur les circuits du monde entier et s’est imposée comme une championne à la fois polyvalente et fiable. Aujourd’hui, plus de deux tiers des 30 000 titres remportés par Porsche sont l’œuvre de modèles 911.

[+]

Porsche fête le jubilé de la 911

Le cinquantenaire de la 911 est l’événement majeur de l’année 2013 pour Porsche. Les célébrations de ce jubilé seront nombreuses et variées : le premier temps fort prévu est le Salon de l’automobile « Retro Classics » de Stuttgart. Du 7 au 10 mars prochain, le Musée Porsche accueille quatre modèles d’exception exposés en introduction à cette année jubilaire. Outre une présérie 911 Turbo 3.0 millésime 1973, un prototype 911 Turbo Cabriolet de 1981 et la version routière de la 911 GT1 (1997), les visiteurs pourront également découvrir le prototype 754 « T7 ». Les lignes imaginées par Ferdinand Alexander Porsche en 1959 constituent un jalon important dans l’élaboration du design de la 911.

Par ailleurs, le constructeur de voitures de sport organise un tour du monde pour une 911 originale, non restaurée, du millésime 1967. Ce modèle de légende visitera les cinq continents tout au long de l’année et fera notamment étape en Californie (Pebble Beach), à Shanghai, à Goodwood (Royaume-Uni), à Paris et en Australie. Ambassadrice de la marque Porsche, cette 911 visitera également de nombreuses manifestations internationales, des salons, des rallyes historiques et des compétitions automobiles tout au long de cette année du cinquantenaire. Les amateurs pourront suivre chacune des étapes de cette tournée mondiale à l’adresse porsche.com/follow-911.

Le Musée Porsche célèbre également les cinquante ans de la Porsche 911 par une grande exposition temporaire. Du 4 juin au 29 septembre 2013, Porsche se penche ainsi sur l’histoire et le développement de la 911. Les éditions Porsche Museum publieront également au printemps un album anniversaire intitulé 911x911.

Sept générations

911 originale (1963) – naissance d’une légende

Appelée à succéder à la Porsche 356, la 911 conquiert d’emblée les cœurs des amateurs de voitures de sport. La toute première 911 fait ses débuts en 1963 sur la scène du Salon IAA de Francfort, sous le nom de Type 901. La modification du nom en 911 intervient en 1964 pour le lancement sur le marché de ce nouveau modèle. Son moteur Boxer 6 cylindres à refroidissement par air développe 130 ch : de quoi atteindre 210 km/h. Les clients de la marque moins férus de vitesse se voient proposer la Porsche 912 et son moteur 4 cylindres en 1965. L’année suivante, Porsche lance la 911 S, qui affiche 160 ch sous le capot et dispose pour la première fois de jantes forgées Fuchs en alliage léger. La 911 Targa vient compléter la gamme fin 1966 et devient le premier cabriolet sûr au monde avec son arceau de sécurité en acier inoxydable reconnaissable entre tous. La Sportomatic, une boîte de vitesses semi-automatique à 4 rapports, équipe les 911 dès 1967. Porsche est par ailleurs le premier constructeur automobile allemand à répondre aux sévères exigences antipollution de l’agence de protection environnementale américaine (EPA) avec les variantes 911 T, E et S. L’augmentation successive de la cylindrée à 2,2 litres (1969) puis 2,4 litres (1971) permet à la Porsche 911 de continuer à gagner en puissance. La voiture de rêve par excellence reste encore aujourd’hui la 911 Carrera RS 2,7 millésime 1972, qui affiche 210 ch au compteur et 1 000 kg sur la balance. Sa « queue de canard » caractéristique est le tout premier aileron arrière à équiper de série un modèle de série.

Série G (1973) – la deuxième génération

10 ans après le lancement de la 911 d’origine, les ingénieurs Porsche retravaillent intégralement le modèle. La célèbre « Type G » est produite de 1973 à 1989 : une longévité unique parmi les différentes générations de 911. Elle se distingue notamment par ses pare-chocs à soufflets, une innovation destinée à satisfaire aux normes de crash test imposées à l’époque par les États-Unis. La protection améliorée des occupants est en outre assurée par des ceintures de sécurité 3 points et par des sièges à appuie-tête intégré fournis de série. Nouvelle étape dans l’histoire de la 911 : en 1974, Porsche présente la toute première 911 Turbo de série dotée d’un moteur 3 litres, de 260 ch de puissance et d’un aileron arrière d’envergure. Ce nouveau modèle devient l’emblème de la marque en conjuguant luxe et performance d’une manière inédite. La marche suivante en termes de puissance est franchie en 1977 : la 911 Turbo 3.3 est dotée d’un refroidisseur d’air de suralimentation et affiche une puissance de 300 ch, une première. Les moteurs atmosphériques ne sont pas en reste : en 1983, la 911 Carrera perd son SC et se voit dotée d’une cylindrée de 3,2 litres et d’une puissance de 231 ch, devenant ainsi un modèle prisé par les collectionneurs. Les amateurs de grand air peuvent également acquérir la 911 en version Cabriolet à compter de 1982. En 1989, Porsche renoue avec le mythe avec la 911 Carrera Speedster.

Type 964 (1988) – classique et moderne à la fois

Alors que de nombreux spécialistes prédisent déjà la fin d’une époque, Porsche présente en 1988 la 911 Carrera 4 (Type 964). Fruit de 15 ans de développement, cette 911 a été retravaillée à 85 % pour permettre à Porsche de proposer un modèle moderne et durable. Son moteur Boxer 3,6 litres refroidi par air développe désormais 250 ch. La silhouette de la 964 se distingue de sa devancière uniquement par ses pare-chocs aérodynamiques en polyuréthane ainsi que par son aileron arrière mobile à commande électrique. Sous le capot en revanche, la technique n’a plus rien de commun. Le nouveau modèle doit en effet séduire non seulement par ses qualités sportives, mais aussi par le confort offert aux occupants. Ainsi, le conducteur dispose d’un ABS, de la boîte Tiptronic, d’une direction assistée et d’airbags. La 911 s’appuie en outre sur un châssis entièrement redessiné, avec des bras de suspension en alliage léger et des ressorts hélicoïdaux en lieu et place de la vénérable ancienne suspension à barres de torsion. C’est une quasi-révolution : la Carrera 4 est la toute première 911 à être dotée de série d’une transmission intégrale. Outre les versions Carrera Coupé, Cabriolet et Targa, les amateurs de la marque se voient également proposer dès 1990 la 964 Turbo. Équipée dans un premier temps du fameux moteur Boxer 3,3 litres, la Turbo bénéficie à partir de 1992 d’un groupe motopropulseur 3,6 litres qui développe 360 ch. Les principaux modèles de la gamme Type 964 prisés par les collectionneurs sont la 911 Carrera RS, la 911 Turbo S et la 911 Carrera 2 Speedster.

Type 993 (1993) – la fin du refroidissement par air

Cette 911, connue sous le nom de 993 en interne, reste jusqu’à aujourd’hui le grand amour de nombreux conducteurs Porsche. Un coup de foudre qui tient surtout à sa superbe silhouette. Les pare-chocs intégrés soulignent l’harmonie de l’ensemble. L’avant est plus élancé que les modèles précédents grâce au renoncement à la forme ronde des phares au profit d’une forme polyellipsoïdale. En outre, la 993 s’impose d’emblée comme un modèle particulièrement mûr et fiable. Sans oublier agile : c’est en effet la première 911 à bénéficier d’un châssis en aluminium entièrement reconçu. En 1995, la version Turbo est équipée pour la première fois d’un moteur biturbo qui est reconnu comme le moteur automobile de série le plus pauvre en émissions du monde. Autre innovation de la version Turbo à transmission intégrale : les jantes en aluminium à rayons creux, utilisées pour la toute première fois en construction automobile. Porsche lance ensuite la 911 GT2 pour les amateurs de vitesse. La 911 Targa est quant à elle dotée pour la première fois d’un toit en verre à commande électrique qui se range derrière la vitre arrière. Mais si la 993 produite de 1993 à 1998 est encore aujourd’hui plébiscitée par les amateurs purs et durs de la marque, c’est avant tout parce que c’est la dernière 911 à être équipée d’un moteur Boxer refroidi par air.

Type 996 (1997) – l’introduction du refroidissement par eau

1997 marque un tournant décisif dans l’histoire de la 911 : la Type 996, produite jusqu’en 2005, est une toute nouvelle 911, qui ne peut pas pour autant nier son lien de parenté avec le modèle d’origine. Entièrement repensée, cette nouvelle génération est dotée pour la première fois d’un moteur Boxer refroidi par eau. Ses quatre soupapes lui permettent de développer 300 ch et de faire œuvre de pionnier en matière d’émissions, de pollution sonore et de consommation. Sa silhouette est une réinterprétation des lignes classiques de la 911, avec un coefficient de traînée réduit à 0,30. Les lignes de la 996 sont également le fruit de la construction commune de certaines composantes avec le Boxster. Principale caractéristique visuelle : les phares avant avec clignotant intégré, d’abord décriés puis copiés par un grand nombre d’autres constructeurs. Dans l’habitacle, le conducteur bénéficie d’un tout nouvel intérieur. Outre les caractéristiques typiquement sportives, l’accent est désormais mis sur le confort de conduite. Avec ce modèle qui se décline en un grand nombre de nouvelles versions, Porsche lance une offensive produit d’une ampleur inégalée. À compter de 1999, l’un des fleurons de la gamme est la 911 GT3 qui s’inscrit dans la lignée de la Carrera RS. Une supersportive vient également rejoindre la gamme à l’automne 2000 : la 911 GT2 est la première Porsche équipée de série de freins en céramique.

Type 997 (2004) – classicisme et modernité

En juillet 2004, une nouvelle page se tourne : avec la 911 Carrera et la 911 Carrera S, Porsche présente une nouvelle génération de 911 connue en interne sous le nom de Type 997. Ses phares avant ovales en verre clair avec des feux supplémentaires à l’arrière renouent avec la silhouette traditionnelle de la 911. La 997 ne s’impose toutefois pas seulement par ses lignes, mais aussi par ses performances : le moteur Boxer 3,6 litres de la Carrera développe tout d’abord 325 ch, avant que le moteur 3,8 litres de la Carrera S entièrement repensé atteigne les 355 ch. Le châssis aussi est considérablement retravaillé et fourni de série avec le système PASM (Porsche Active Suspension Management) sur la Carrera S. En 2006, Porsche présente une nouvelle 911 Turbo qui est le premier modèle de série à essence à bénéficier d’un turbocompresseur à géométrie variable. Après le renouvellement de la gamme opéré à l’automne 2008, la 997 bénéficie d’une injection directe d’essence et d’une boîte de vitesses à double embrayage, gagnant ainsi à nouveau en efficacité. Jamais encore une 911 n’a à ce point fait la part belle à la personnalisation. Carrera, Targa, Cabriolet, propulsion et transmission intégrale, Turbo, GTS, modèles exclusifs et versions routières de modèles de course GT : la famille des 911 se décline au final en 24 variantes.

Type 991 (2011) – la meilleure 911 de tous les temps

Baptisée 991 en interne, cette sportive incarne l’avancée technique la plus importante de l’histoire de la 911. Si cette dernière s’est toujours imposée comme une référence dans sa catégorie, la nouvelle génération relève encore une fois la barre en matière de performance et d’efficacité. Doté d’un tout nouveau châssis avec empattement modifié, voie élargie et jantes imposantes, ainsi que d’un nouvel habitacle ergonomique, le nouveau modèle offre une conduite à la fois plus sportive et plus confortable. Sur le plan technique, la nouvelle 911 incarne à la perfection la stratégie Porsche Intelligent Performance : plus de sobriété, plus de puissance. C’est notamment le cas pour le modèle de base Carrera, dont la cylindrée est réduite à 3,4 litres (mais qui délivre pourtant 5 chevaux de plus que la 997/II) ou pour l’architecture hybride (acier/aluminium) qui contribue à réduire drastiquement le poids du véhicule. Autres nouveautés : le système de stabilisation active des mouvements de roulis PDCC (Porsche Dynamic Chassis Control) et la première boîte de vitesses manuelle à 7 rapports. La silhouette de la 991 remporte elle aussi tous les suffrages. Ses lignes élancées et athlétiques, ses détails ciselés font de la Porsche 911 Carrera septième génération un membre à part entière de la famille 911, qui fait une fois encore figure de référence en matière de design automobile. C’est aussi pour cela que c’est la meilleure 911 de tous les temps – jusqu’à l’arrivée de la prochaine génération.

GO

2/7/2013